Vivre salue le projet Expira Park

logo VIEL’association Vivre Ici Vallée du Rhône Environnement soutient sans réserve le projet de développement Expira Park à Salaise présenté la semaine dernière aux collectifs et responsables de notre zone.

Tourisme industriel et écologique
Revisitant le concept de Center Park dont il a récemment été démontré l’absurdité  au grand dam d’une majorité d’élus locaux, Expira Park s’inscrit dans une réelle logique d’économie circulaire et participative au service de nouveaux modes d’expression touristiques, paléo-citoyens et éco-responsables.

Sur quelque 50 ha de terrains devenus impropres à l’agriculture entre Salaise et Sablons s’élèvera bientôt la bulle de verre, fibre de carbone à étanchéité dûment siliconée, fabriquée avec des matériaux conçus et produits par les industriels locaux. Sous le gigantesque dôme, qui englobera également une plage sur le Rhône, reconstituée à partir des substrats issus des sites industriels voisins et certifiés quasiment inoffensifs par l’autorité préfectorale, les touristes-stagiaires auront tout le loisir de monter eux-mêmes leurs huttes à partir de blocs de matériaux divers fournis à prix préférentiel par un ferrailleur tout proche, et d’exprimer ainsi, dans une optique survivaliste très « couleur locale », toute leur créativité.

Innovalorisation des ressources locales
À l’intérieur de la bulle, la température de l’air et de l’eau sera de 27 °C été comme hiver, grâce à une pompe à chaleur bénéficiant de l’énergie rejetée au Rhône en amont par la centrale nucléaire et par les systèmes d’évacuation des 15 sites Seveso idéalement situés en bordure du Park. L’air, en provenance directe des circuits de filtration des incinérateurs locaux – lesquels systèmes ont plusieurs fois par an prouvé leur fiabilité – sera également 100 % autochtone et sans cesse renouvelé.

Des commerces approvisionnés localement (dans les proches zones commerciales) seront implantés sous la cloche. Un barbier (et ses équipes) sera également commis sur zone, afin de traiter instantanément les éventuels problèmes esthétiques des vacanciers.

Dans un premier temps, et afin d’obtenir la fameuse « proof of concept » permettant ensuite de lever les fonds publics assurant la garantie d’une rentabilité exceptionnelle aux primo-investisseurs privés, les touristes seront également « sourcés » localement : il s’agira des quelques milliers de salariés de la zone, habitués à l’air ambiant, et qui viendront entre deux prises de poste se ressourcer au cœur de l’Expira Park en admirant le spectacle nocturne des fumées émises par leurs propres sites et judicieusement mises en valeur par des éclairages couvrant tout le spectre colorimétrique. Ce spectacle féerique sera scandé en rythme par des ballets de dauphins et autres gros poissons tropicaux.

Un pas vers la gare TGV de Salaise ?
Afin de répondre à la demande, les promesses d’achat individuel, participations boursières,  achats en location partagée (time sharing) et même création de SCI (sociétés civiles immobilières) sont dès aujourd’hui, et seulement aujourd’hui, possibles sur le site expira-park.com. Les inscriptions à la grande fête inaugurale prévue dans 1 an exactement seront closes à minuit ce 1er avril 2018. Cette fête sera suivie de la pose du premier rail de la gare TGV de Salaise, conçue pour accueillir environ 300 000 visiteurs par an à l’horizon 2022.

Vivre Ici Vallée du Rhône Environnement
Le 1/04/18

expira park sur inspira

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vivre salue le projet Expira Park

  1. caballero dit :

    J’espère que c’est juste le poisson d’avril du jour.
    La blague est particulièrement mauvaise.

  2. Jean pierre Tommasini dit :

    Bravo pour ce monumental poisson d’avril inspiré par une réalité bien au-delà de toutes les fictions !!!
    Cordialement
    Jean-Pierre Tommasini

  3. Guichard dit :

    Merci pour ce comique poisson d’avril que je n’avais pas encore « parcouru » !
    Les arguments fallacieux dont se servent les élus et aménageurs pour berner « la masse » et vendre du « développement durable » y sont ! J’ai bien ri sachant que ces mensonges on les connait par coeur avec Pierre et Vacances !

Vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s